Le Blog

#WeAreTimeForOceans

Artiste Engagé

06
Août
« WOMAN », le monde vu par les femmes

Le nouveau film-documentaire d’Anastasia Mikova et de Yann Arthus-Bertrand.

Ce film-documentaire retrace le portrait de 2000 femmes, de tout âge et de tous horizons. Aux origines, aux cultures et aux parcours de vie différents, elles sont interrogées tour à tour sur leur identité. À travers leurs témoignages en « huis-clos », les histoires se succèdent et les thématiques abordées se multiplient. On passe du rire aux larmes ; sexualité, travail, maternité, amour, violence… Qu’est ce qu’être une femme aujourd’hui dans un monde d’hommes ?

On (re)découvre au fil du film une beauté, singulière et universelle, qu’est la féminité. La violence également, celle encore trop méconnue et pourtant encore largement présente dans notre monde moderne, que subissent des femmes réduites au silence et à la soumission. Le courage enfin, enfoui en chacune, qui les porte à accomplir au-delà de leur pouvoir de donner la vie, des choses incroyables, leur donne la force de protester, de s’assumer, et de s’accomplir.

Un état des lieux poignant

WOMAN relate milles histoires, recouvrant une large échelle de la condition féminine à travers le monde, tout en réussissant le pari de nous toucher chaque fois, nous laissant entrevoir une intimité peu commune avec chacune d’elle.

Un regard porté sur le monde sûrement ignoré par certains, qui n’avaient jusque-là pas eu la fenêtre de diffusion nécessaire pour le comprendre ou se refusaient à l’entendre.

Plus qu’un film, une nécessité

Le choix de mise en scène s’inspire du précédent film-documentaire de Yann Arthus-Bertrand, « Human », qui retraçait les portraits de milliers de personnes à travers le monde.
C’est lors de ce tournage qu’un constat frappe Anastasia Mikova, alors assistante du réalisateur Yann Arthus-Bertrand. Elle observe que les femmes interrogées prennent plus de temps avant de se raconter. Comme si elles ne comprenaient pas qu’on veuille simplement leur donner la parole.

« Quand les hommes venaient facilement à nous et étaient plutôt fiers de parler de ce qu’ils avaient déjà accompli ; les femmes, au départ, étaient plus suspicieuses (…) et puis, une fois devant la caméra, il se passait quelque chose d’incroyable. C’était comme si elles avaient attendu ce moment toute leur vie. »

Anastasia Mikova au Social Club, 2019

Ainsi, la volonté de créer une fenêtre de parole pour les femmes s’est imposée comme une nécessité pour les deux réalisateurs. Quatre ans plus tard, le film-documentaire WOMAN sort à l’occasion de la journée international pour le droit des femmes, le 4 mars 2020.

Où regarder WOMAN ?

Fortement perturbé par le Covid-19, le film est ressorti en salle dès la réouverture des cinémas en France et reste encore à l’affiche dans plusieurs salles, l’occasion de soutenir les exploitants qui ont beaucoup souffert de cette crise.

Vous pouvez également le découvrir en VOD sur OrangeCanal +TF1FilmoTVUniversCiné et tous les services de VOD des différentes box (Bouygues, SFR, etc).  

À noter que tous les bénéfices du film seront reversés à l’association « WOMANs », qui a pour but de financer les études de journalisme des femmes les plus vulnérables.

Découvrez la bande-annonce du film : https://www.youtube.com/watch?v=fxyWIWGl-Hk

PORTRAIT D’ANASTASIA MIKOVA

Originaire d’Ukraine, Anastasia Mikova débarque à Paris alors qu’elle n’a que 16 ans. À 26 ans, elle devient rédactrice en chef de « Vu du Ciel », l’émission de Yann Arthus-Bertrand pour l’écologie. Le réalisateur fait de nouveau appel à elle pour le film « Human » où elle gère alors l’équipe éditoriale et réalise plus de 600 interviews.

Journaliste, réalisatrice et scénariste, elle désire avant tout donner la parole aux personnes « dans l’ombre », avec à son actif plusieurs reportages où elle aborde tour à tour le trafic d’organe, les mères porteuses ou l’immigration illégale.

En réalisant WOMAN aux côtés de Yann Arthus Bertrand, c’est peut-être ce quelque chose d’indicible, que toute femme porte en elle, un savant mélange d’ombre et de lumière qu’elle a su capturer avec intelligence, subtilité et finesse.

Publié par La rédaction - TFO dans Artiste Engagé le 6 août 2020

Quelque chose à dire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée
Tous les champs sont obligatoires